Piqué(e) par le virus du Kite ?

Hello, Tu as été piqué(e) par le virus du kitesurf cet été ? Ne t’inquiète pas, c’est une maladie que l’on connait très bien ici, on a l’habitude de la soigner.

Par conséquent, on a trouvé le meilleur remède au virus du kitesurf : Une vue de ouf, un spot bien flat, du vent quasi tout le temps, des moniteurs aux petits oignons, du coaching, du chill, une bonne ambiance…

Dakhla est vraiment le spot parfait pour débuter et progresser au maximum. Un spot hyper flat avec un vent régulier, what else ? (on a même ta dose de café t’inquiète)

Bien sûr, on a pensé à tout le monde, que ce soit pour commencer à appréhender une aile ou apprendre à rentrer tes meilleurs kite-loop (avec la formule coaching kitesurf perf). Pour tous, une formule intensive avec 10 sessions de kitesurf par semaine pour bien s’envoyer.

Étant donné que le virus du kite, ne se soigne pas qu’en allant à l’eau. On a pensé à tout. Pour bien remplir vos estomacs avant et après les sessions, nos cuistots vous préparent les meilleures Tajine (promis, ça vaut le coup de couper ta sèche ou changer de plan alimentaire !). Le coin sieste vous ouvrira grand les bras après ça. Pour les plus téméraires, peut-être l’occasion de foutre une raclée pour se venger, au mono qui vous a fais recommencer 100 fois votre railey ce matin !

Le soir, nous enflammerons tous ensemble le dance-floor au camp. Certains soirs, c’est parti pour tester les meilleures adresses et spécialités de Dakhla. On est quand même en vacances !

Enfin, on ne va pas tout vous raconter aujourd’hui, on ne voudrait pas spoiler toutes les surprises avant votre arrivée :). Mais pour résumé, échauffez-vous, préparez votre crème solaire, la team Dream Kite est prête à soigner votre fièvre du Kitesurf !

Merci 📸IsabelleFabre pour les photos et ta bonne humeur contagieuse au camp !

Partagez :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Dreamkite

Les autres Posts

route de dakhla

Comment venir nous voir à Dakhla ?

Hello,Entre cette longue période de fermeture des frontières, les nouvelles conditions d’accès au Maroc… on est tous un peu perdu. C’est pour ça qu’on a

Défilement vers le haut